ISTerre TV

99:99

mercredi 26 avril 2017

À la une du site http://isterre.fr

  • Analyse combinée du séisme de Kaikoura (Nouvelle-Zélande)
  • Grâce à une analyse combinée des images satellitaires et des ondes sismiques, une équipe franco-américaine d’ISTerre et de l’Institut de Technologie de la Californie (Caltech) a étudié le séisme de magnitude 7.8 survenu en 2016 en Nouvelle-Zélande près de Kaikoura. Les scientifiques ont observé des ruptures majeures de surface jusqu’à 12 m. de glissement, situées loin de l’origine du séisme. Les propriétés des ondes sismiques indiquent que le séisme est survenu en profondeur et s’est propagé vers le nord-est (...)

  • Quand les variations frictionnelles de l’interface de subduction dictent la taille des séismes et la morphologie côtière
  • Les zones de subduction produisent les séismes les plus forts et les plus destructeurs jamais enregistrés sur Terre. Plusieurs chercheurs internationnaux , dont certains des laboratoires ISTerre et Geoazur (CNRS / IRD / OCA / Université Nice Sophia Antipolis) se sont regroupés pour déterminer la localisation et l’extension des zones de ruptures sismiques des prochains grands séismes, qui demeure l’un des défis majeurs à relever en Sciences de la Terre, avec un enjeu sociétal pour les nombreuses (...)

  • Energies renouvelables : vers une gestion durable des ressources en métaux et minéraux
  • Des chercheurs en sciences de la terre de notre institut (ISTerre/OSUG, CNRS/UGA/USMB/IRD/IFSTTAR), mais également en économie et en sciences sociales ont publié conjointement en mars 2017 un article dans la revue Nature sur l’approvisionnement en minéraux et métaux.
    Pour pouvoir réaliser les objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies et mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat (COP21), une mutation technologique à l’échelle mondiale s’impose, note le groupe de (...)

Séminaires 2017- 2018

Prochain rendez vous

jeudi 27 avril 2017 - 11 h 00

Salle Dolomieu, Maison des Géosciences, 38400 Saint Martin d'Hères

  • Clément PERRIN - Lamont-Doherty Earth Observatory
  • Examining the effects of faults growth and their fine-scale structures on rupture development of large earthquakes

  • Equipe organisatrice : Cycle sismique et déformations transitoires

à venir

jeudi 11 mai 2017 - 10 h 00

Salle Paul Gidon, Bâtiment Belledonnes, 73376 Le Bourget-du-Lac

  • Vyacheslav Zobin - Observatoire volcanologique de Colima, Mexique
  • Seismic signals of rockfalls as indicators of the origin of the fall-and-flowing lava pieces at Volcán de Colima, México

  • Equipe organisatrice : Géophysique des volcans

Arrivé en 2013 à ISTerre, Camille Crouzet a réalisé une thèse financée par le CNRS sur le développement de procédés géo-inspirés pour la valorisation de déchets industriels ferreux et la synthèse de matériaux innovants pour le stockage de l’énergie. Une suite est aujourd’hui donnée au procédé de valorisation de déchets ferreux à travers une démarche de transfert industriel et le financement du projet HYMAG’IN par la SATT Linksium. Recruté comme ingénieur de recherche CDD à l’UGA, Camille se consacre aujourd’hui à l’optimisation du procédé et à la mise en place des partenariats industriels.

***

Arrived in 2013 in ISTerre, Camille Crouzet carried out a Ph.D funded by the CNRS on the development of geo-inspired processes for the valorization of industrial ferrous wastes and the synthesis of innovating materials for energy storage applications. An industrial transfer approach is currently carried on the waste valorization process through the HYMAG’IN project supported by SATT Linksium. Hired as a contractual research engineer, Camille is focusing his work on process optimization and industrial partnership development.

Christian Crouzet est depuis 2009 maître de conférence à ISTerre Chambéry / Université Savoie Mont Blanc. Membre de l’équipe Tectonique reliefs et bassins, il réalise des recherches autour de 3 pôles :
- activité tectonique quaternaire dans les Alpes françaises
- enregistrement des variations du champ magnétique terrestre comme outil de datation des sédiments lacustres du pléniglaciaire à l’anthropocène
- chronologie de la dernière grande glaciation dans les Alpes françaises
Ces 3 sujets sont complémentaires car l’activité tectonique, notamment sismique ou l’action des glaciers, peut être enregistrée par les sédiments lacustres datés à partir des variations du champ magnétique.
Christian Crouzet est de plus responsable français du projet de forage ICDP « Drilling over deepened Alpine valleys ».
***
Christian Crouzet is lecturer at ISTerre Chambéry / University Savoie Mont Blanc since 2009. Member of the Team Tectonics reliefs and basins, he carries out research arround 3 poles :
- Quaternary tectonic activity in French Alps
- Recording of changes in the terrestrial magnetic field as tool for dating lake sediments from pleniglacial to anthropocene
- Chronology of the last great glaciation in French Alps
These 3 subjets are complementary because the tectonic activity, especially seismic activity and glaciers action, can be recorded by the lake sediments dated from magnetic field variations.
Christian Crouzet is also the french responsible of the ICDP drilling project « Drilling over deepened Alpine valleys ».

Après un stage de master 2 à ISTerre, Olivier Barrois termine actuellement sa thèse UGA (financée par le LabEx OSUG@2020 et le CNES) qu’il soutiendra en septembre ou octobre prochain. Au sein de l’équipe Géodynamo, il travaille sur la réanalyse du noyau externe terrestre à partir des données géomagnétiques satellitaires SWARM. Durant ses deux premières années de doctorat, il a également été délégué étudiant, ce qui représente la distribution des bureaux des étudiants, la participation aux assemblées générales et aux conseils de labo, et l’organisation du Congrès des Doctorants annuel, mais aussi tout simplement accueillir les nouveaux étudiants dans le laboratoire.
Les délégués étudiants actuels : Ariana Astorga (bureau 031), Chloé Gradon (bureau 039B), Julien Thurin (bureau 033), Sylvie Su (bureau 214), Jacques Brives (bureau 337) et Tobias Van Baarsel (bureau 337).

***

After a Master 2 internship at ISTerre, Olivier Barrois is currently finishing his UGA PhD (financed by LabEx OSUG@2020 and CNES). Within Geodynamo team, he is working on the reanalysis of the terrestrial outer core using SWARM satellite geomagnetic data.
During his two first years of thesis, he was student delegate. Tasks of student delegates : distribution of student offices, participation in lab councils and general meetings and lab councils, organization of the annual Doctoral Congress but also simply welcoming new students in the lab. The current student delegates are : Ariana Astorga (office 031), Chloé Gradon (office 039B), Julien Thurin (office 033), Sylvie Su (office 214), Jacques Brives (office 337) et Tobias Van Baarsel (office 337).

Véronique Dansereau est arrivée de Magog, Québec, pour réaliser une thèse sur la déformation et la dérive de la banquise Arctique à l’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE). Depuis mars 2016, elle est post-doc à ISTerre au sein de l’équipe "Mécanique des failles". Elle travaille sur la modélisation des petites et grandes déformations de la banquise, de roches et de la croûte terrestre.

***

Véronique Dansereau came from Magog, Quebec, to do a PhD on the deformation and drift of sea ice in the Arctic at the Institute of Environmental Geosciences (IGE). Since March 2016, she is post-doc at ISTerre in the "Mechanics of Faults" team. She is working on the modeling of small and large deformations of the pack floe, rocks and Earth’s crust.