English

Accueil > ISTerre > A la une > De nouveaux éboulements au Granier



Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

De nouveaux éboulements au Granier

par Anaïs SCHNEIDER - 9 mai 2016 ( dernière mise à jour : 13 mai 2016 )

Depuis le 28 avril, plusieurs éboulements se sont produits sur le versant Est du Mont Granier (reportage sur France 3 et article dans le Dauphiné Libéré). Après l’éboulement survenu début janvier sur le pilier Nord Ouest (plus d’infos ici), d’un volume de plus de 100 000 m3 (article dans le Dauphiné Libéré), les événements d’avril et mai 2016 concernent cette fois le pilier Nord Est.

Un de ces événements s’est produit alors que les chercheurs d’ISTerre étaient sur place pour un relevé photos en vue d’une reconstruction 3D. Cela leur a permis de filmer la quasi intégralité de l’éboulement, depuis le décrochement sommital, jusqu’à la propagation des blocs en pied de versant. A visionner avec le son pour bien ressentir l’impression de puissance de ce phénomène sur vimeo et sur France 3.

PNG - 3 Mo

Le plus gros éboulement de cette séquence a eu lieu ce samedi 7 mai à 8h32 sans provoquer de dégâts. Son volume, estimé à l’heure actuelle à 53 000 m3, est comparable à celui du pilier Nord-Ouest en janvier 2016 (article dans le Dauphiné Libéré , et video).). Il a été précédé par un autre éboulement plus petit à 8h30. Les signaux sismiques montrent tous un départ peu impulsif, suivi environ 5 secondes après par des ondes de plus forte amplitude et plus basse fréquence. Les premières ondes correspondent probablement à la phase de détachement ds blocs, et les plus fortes amplitudes à l’impact des blocs en pied de falaise, ce qui correspondrait à une hauteur de chute libre de 150 m. Pour maintenir la surveillance accrue du site, le service d’observation du laboratoire va installer dans les jours prochains une station sismologique à Chapareillan.

Ces éboulements ont également été enregistrés par les stations sismologiques du réseau Sismalp jusqu’à plus de 100 km du Granier. La figure ci-contre (PDF) montre les signaux sismiques de chaque éboulement enregistrés par les stations de l’Observatoire des Falaises du Saint-Eynard, à environ 27 km du Granier (mouvement du sol dans les 3 directions pour les 3 stations FOR, MOL et RES, filtré passe-haut à 1 Hz). Depuis le début de l’année 2016, 7 éboulements du Granier ont été détectés :

  • le 9 janvier à 3:57, de magnitude 2.2, avec un volume estimé par photogramétrie à 120000 m3,
  • le 28 avril à 3:03, de magnitude 1.4
  • le 29 avril à 21:40, de magnitude 1.5,
  • le 30 avril à 07:47, de magnitude 1.5,
  • le 3 mai à 09:11, de magnitude 1.0,
  • le 7 mai à 08:30, de magnitude 1.5,
  • le 7 mai à 08:32, de magnitude 2.1.

L’événement du 28 avril n’a pas été observé sur le terrain, mais la similarité des signaux avec les autres éboulements et la localisation de la source à proximité du Granier suggère que cet événement est aussi un éboulement. Les autres signaux correspondent à des observations sur le terrain. L’événement du 3 mai est celui qui a été filmé, le signal est très faible, car enregistré à plus de 25 km, et sort à peine du bruit. La magnitude du signal sismique permet une première estimation du volume éboulé d’environ 2000 m3. A savoir qu’une différence de magnitude de 1 correspond à un facteur 30 sur le volume.

- Visionner l’interview de David AMITRANO par TéléGrenoble
- Consulter l’historique des multiples éboulements du Granier

- Contacts scientifiques : Agnès HELMSTETTER et David AMITRANO


Document(s) :







Sous la tutelle de :

JPEG JPEGJPEG JPEGJPEG



Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | @2017 OSUG