English

Accueil > ISTerre > A la une > Baptême du feu pour le réseau vertical ARGONET



Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Baptême du feu pour le réseau vertical ARGONET

par Stéphane GUILLOT - 26 novembre 2015

Premier enregistrement d’un séisme fort

Les capteurs accélérométriques du réseau vertical "ARGONET" ont enregistré ce mardi 17 novembre le séisme de forte magnitude (6.5 selon l’USGS et le CSEM), survenu à l’Ouest de la presqu’île de Leucade (Lefkada) à une cinquantaine de kilomètres au nord (Figure 1).

Ce réseau a été installé dans le cadre du projet "SINAPS@" (ANR-PIA) dans le parc Koutavos au sud de la ville d’Argostoli dans l’île de Céphalonie (Grèce). Sa localisation est précisée sur la Figure 2. On pourra trouver plus de détails dans les articles publiés sur le site du projet "SINAPS@".

Ce séisme a été fortement ressenti dans tout l’Ouest de la Grèce, de Ioannina à Kalamata, et a fait deux victimes dans l’île de Leucade. Son mécanisme décrochant sur un plan NNE-SSW, sa localisation soit au large à l’Ouest de la presqu’ile de Leucade, soit à terre sur la bordure Ouest de la presqu’ile de Leucade, ainsi que sa faible profondeur (5 à 14 km suivant les instituts) suggèrent que le séisme s’est produit sur la prolongation Nord de la faille transformante dextre de Céphalonie, faille déjà responsable en 2014 de deux séismes de magnitude 6 plus au Sud dans la partie Ouest de l’île de Céphalonie, qui avaient donné lieu à une campagne de mesures post-sismiques (Hollender et al., 2015).

Les mouvements enregistrés par le réseau grec ont été maximaux dans le sud de l’île où ils ont atteint 0.36 g, 50 cm/s et 20 cm pour respectivement l’accélération, la vitesse et le déplacement maximaux (cf. rapport ITSAK). Sur l’île de Céphalonie, les niveaux enregistrés en accélération ont été de 0.10 g dans la ville d’Argostoli, et sur le réseau Argonet elles varient entre 33 et 151 mg entre le fond du forage à 83.5 m de profondeur, et la surface, pour une accélération maximale au rocher affleurant (station Water Pump) de 43 mg. La Figure 3 illustre la corrélation entre le profil des vitesses mesurées (VS, VP) par essais down-hole et cross-hole, et les niveaux d’accélération enregistrés aux différentes profondeurs. Le détail des traces accélérométriques suivant les 3 composantes (Z, NS et EW) est donné sur la Figure 4 pour les deux stations en surface,

et leur évolution avec la profondeur pour les composantes Z et NS est indiqué sur la Figure 5. On pourra noter les amplifications significatives entre le rocher affleurant et le centre du parc (facteur > 3.5), ainsi qu’une modification significative des mouvements verticaux.





Dans la même rubrique :



Sous la tutelle de :

JPEG JPEGJPEG JPEGJPEG



Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | @2019 OSUG