English

Accueil > ISTerre > A la une > Agenda scientifique > Archives > Journées Aléa Gravitaire, 17-18 Septembre 2013 à Grenoble > Liste des publications > Utilisation d’un modèle numérique discret pour l’analyse des mécanismes de propagation d’un éboulement rocheux dans le Massif Central, France



Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Utilisation d’un modèle numérique discret pour l’analyse des mécanismes de propagation d’un éboulement rocheux dans le Massif Central, France

20 juin 2013 ( dernière mise à jour : 29 août 2013 )

S. Cuervo (1,2), P. Villard (1), V. Richefeu (1), D. Daudon (1) and J. Lorentz (2)

(1) UJF-Grenoble 1, Grenoble-INP, CNRS UMR 5521, 3SR Lab, Grenoble F-38041, France
(2) IMSRN, Montbonnot F-38330, France

Ce travail a pour objectif l’analyse et la compréhension par la méthode des éléments discrets des mécanismes de propagation d’un éboulement rocheux d’environ 1000 m3 survenu dans la massif central. Des études récentes menées dans le cadre du projet Européen MASSA (Medium And Small Size rockfall hazard Assessment) ont montré que les modèles discrets sont capables de rendre compte de la dynamique des écoulements granulaires de petites et moyennes ampleurs. Dans ce cadre, un modèle numérique discret permettant de prendre en compte les mécanismes de dissipation d’énergie par chocs et par frottement, a été testé et validé par comparaison avec des résultats expérimentaux obtenus en laboratoire dans des conditions totalement maîtrisées. L’étape suivante de cette étude réside dans l’application de ce modèle à des événements réels. Un éboulement rocheux de faible volume survenu dans le Massif Central a été retenu. La géométrie de la masse d’éboulis, les failles initiales et les plans de de rupture, la taille et le positionnement des blocs après éboulement ainsi que la topographie du site ont été relevés sur le terrain par photogramétrie et mesures in-situ. Les paramètres du modèle numérique utilisés en première approche sont issus de la littérature. Une étude paramétrique a été développée afin d’étudier la sensibilité des paramètres du modèle numérique, de la géométrie des blocs et de la topologie de la pente dans la propagation finale de la masse, les vitesses des blocs, l’énergie dissipée et la géométrie du dépôt. Au vu des résultats, il semble que le modèle numérique soit capable de générer, à partir de données recueillies sur le terrain, une description assez précise d’un éboulement rocheux depuis le début jusqu’à son arrêt. L’accès aux différentes grandeurs physiques telles que la vitesse ou les modes d’énergie dissipée nous ont permis d’améliorer également la compréhension de ces événements.


Document(s) :





Dans la même rubrique :



Sous la tutelle de :

JPEG JPEGJPEG JPEGJPEG



Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | @2019 OSUG