English

Accueil > ISTerre > A la une > Agenda scientifique > Archives > Journées Aléa Gravitaire, 17-18 Septembre 2013 à Grenoble > Liste des publications > La prévision de l’aléa glissement de terrain dans le cadre du projet RHYTMME



Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

La prévision de l’aléa glissement de terrain dans le cadre du projet RHYTMME

6 juin 2013 ( dernière mise à jour : 2 septembre 2013 )

D. Batista, P. Azemard, M. Boutry
CETE Méditerannée – L.R.P.C. CS 70499 - 13593 Aix-en-Provence Cedex 3

Le projet RHYTMME (Risque HYdrométéorologiques en Territoire de Montagnes et Mediterranéens) est un projet de recherche-développement qui vise à développer des outils de prévision et de gestion des risques naturels directement liés aux précipitations sur la base d’informations radar. Le projet est développé en partenariat avec Météo-France et IRSTEA, il traite des risques inondations, crues torrentielles et mouvements de terrain. Le CETE Méditerranée est en charge de la problématique prévision des mouvements de terrain (chutes de blocs et glissement de terrain). Dans ce cadre, le CETE Méditerranée a développé une approche théorique originale qui s’appuie sur l’analyse géostatistique des glissements de terrains recensés en PACA depuis 1900 et les mets en perspective avec les évènements météorologiques antérieurs. Cette approche originale repose sur un découpage du territoire en 13 zones géotechniquement homogènes regroupant 314 faciès géologiques, découpage réalisé sur la base de similitudes lithologiques et affiné à l’aide d’outils statistiques. Pour chacune de ces zones, nous avons pu quantifier l’aléa moyen glissement de terrain depuis 1900 et évalué les modulations d’aléas en fonction des différents facteurs de prédisposition de l’aléa que sont « les pentes », « les expositions », « la distance au réseau hydrographique » ainsi que « la distance aux failles ». Ce travail nous a permis de constituer sur la région PACA une carte d’aléa statique glissement de terrain intégrant finement ces facteurs de prédisposition avec une maille de 50 m et intégrant la mémoire des phénomènes recensés depuis 1900. Par ailleurs, l’étude de l’historique météorologique des événements postérieurs à 1950 a permis d’identifier de premiers seuils critiques de précipitations, au-delà desquels une évolution significative de l’aléa est observée. La détermination de ces seuils critiques permettra, à terme, la constitution de cartes dynamiques de l’aléa, évaluée en temps réel, et à la proposition de seuils "d’alerte".


Document(s) :





Dans la même rubrique :



Sous la tutelle de :

JPEG JPEGJPEG JPEGJPEG



Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | @2019 OSUG