English

Accueil > ISTerre > A la une > Agenda scientifique > Archives > Journées Aléa Gravitaire, 17-18 Septembre 2013 à Grenoble > Liste des publications > Améliorer l’estimation de la susceptibilité aux glissements de terrain cosismiques en tenant compte des facteurs d’amplification topographique.



Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Améliorer l’estimation de la susceptibilité aux glissements de terrain cosismiques en tenant compte des facteurs d’amplification topographique.

6 juin 2013 ( dernière mise à jour : 29 août 2013 )

Almaz Torgoev (1,2), Hans-Balder Havenith (1), Laura Lamair (1)

(1) Géorisques et environnement, Département de géologie, Université de Liège, 4000 Liège, Belgique
(2) GEOPRIBOR, Institut de Géomécaniques et développement du sous-sol, 720035 Bishkek, Kirghizstan

La modélisation numérique dynamique de la stabilité des pentes est réalisée à l’aide du logiciel UDEC 4.01. Celui-ci permet de calculer les déformations sur base de la méthode des éléments discrets. Les secousses sismiques et les mouvements de pente ont été calculés pour six modèles construits à partir de profils géologiques des pentes de glissements de terrain dans la vallée de Maily-Say (Kirghizistan). Les résultats de la modélisation dynamique élastique nous permet d’évaluer l’influence de la topographie et de la géologie sur l’amplification de l’intensité d’Arias, qui est un paramètre nécessaire pour le calcul des déplacements de Newmark. Les déplacements de Newmark peuvent être évalués en utilisant plusieurs approches SIG (Jibson et al., 1998 ; Miles and Ho, 1999). La modélisation a permis de mettre en évidence que la courbure de la pente a un effet sur l’amplification des ondes sismiques. Il existe également un lien entre les fréquences amplifiées et la grandeur de la courbure de la pente. La variation de la vitesse des ondes sismiques S dans les couches a généralement un impact important sur le potentiel d’amplification. La modélisation avec des blocs coulissants montrent que l’amplification élastique est due soit à la topographie ou à la géologie locale et augmente aussi les déplacements de cisaillement. Les résultats de cette étude pourraient être facilement utilisés par les approches SIG avec des formules simplifiées, ce qui permettrait une estimation de la susceptibilité au glissement de terrain plus fiable et plus précise.


Document(s) :





Dans la même rubrique :



Sous la tutelle de :

JPEG JPEGJPEG JPEGJPEG



Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | @2019 OSUG