English

Accueil > Annuaire > Pages web du personnel > Michel CAMPILLO



Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Michel CAMPILLO

PNG - 89.6 ko
In front of the Beichuan fault, China

Professeur à l’Université Joseph Fourier, Grenoble et membre de l’Institut Universitaire de France.

Rapide présentation :
Je suis sismologue. J’étudie les séismes, leurs causes et leurs effets, ainsi que la propagation des ondes sismiques dans la Terre. Après 6 années comme chercheur au CNRS, j’ai été recruté comme professeur à l’Université Joseph Fourier fin 1989, et j’y suis toujours en poste. Entre temps, j’ai été en détachement dans un laboratoire de physique (LPM2C) et j’ai fait une dizaine de séjours de 2 à 4 mois dans des universités américaines. Je me suis intéressé à différents aspects de la sismologie, ce qui m’a amené à nouer de proches collaborations avec des physiciens, des mathématiciens et des géologues. J’ai enseigné la géophysique en général à l’Université et ai donné des cours plus spécialisés dans des écoles d’été ou des universités étrangères.

Ici une brève présentation réalisée par le service Communication de l’UJF

PNG - 1.5 Mo
La Sierra Madre del Sur

Activité récente
Mes travaux récents portent pour une large part sur les applications des enregistrements de bruit ou de champs diffus. Les applications sont nombreuses en imagerie à différentes échelles : depuis la lithosphère jusqu’au laboratoire. Je porte un intérêt particulier au suivi continu des propriétés élastiques de la croute qui peuvent être mis en relation avec les déformations tectoniques rapides (réponse post-sismique, séismes lents, chargement de chambre magmatique, potentiellement phases préparatoires des séismes). Ces travaux nécessitent des traitements de grandes masses de données pour lesquels nous développons de outils numériques spécifiques. J’anime aussi une étude de la région de Guerrero au Mexique avec des volets expérimentaux sismologiques et géodésiques. La région de Guerrero, une zone de subduction presque horizontale est un site particulièrement bien adapté à l’étude de 2 phénomènes récemment découverts : les séismes lents et les tremors non-volcaniques. Je continue des travaux sur la source sismique : lois d’échelles, homogénéisation des lois de friction, méthodes d’inversion..).

Le contexte : une Terre en évolution permanente….
Les progrès des méthodes géophysiques ont permis de découvrir une planète en évolution permanente. Le géodésie a été une contribution déterminante mais la surveillance sismologique continue s’avère un outil prometteur, bien au delà de l’observation de la sismicité, pour l’étude du comportement mécanique de la croûte. Les méthodes continues de suivi des propriétés élastiques en profondeur offrent des perspectives complètement nouvelles. Ces méthodes sont au centre de ma démarche. Je continue le développement du suivi de l’évolution temporelle des vitesses sismiques comme proxy de la déformation en profondeur. Les vitesses ne sont évidemment pas les seules grandeurs mesurables et les analyses doivent s’étendre à d’autres paramètres (atténuation, anisotropie, densité de diffracteurs). Un des enjeux immédiats est d’avancer dans le domaine de la localisation des changements et dans le développement de moyens de traitement massif des données sismologique. Par ailleurs, je souhaite continuer les efforts sur l’interprétation des données GPS continues et sur l’analyse des tremors non-volcaniques, une forme récemment découverte de signaux sismiques dont les caractéristiques de la source restent largement spéculatives. Bien que ces objectifs peuvent apparaitre très fondamentaux, nous continuons les relations industrielles dans lesquelles nos méthodes trouvent des applications presque immédiates et qui nous donnent accès à des données originales.


Sous la tutelle de :

JPEG JPEGJPEG JPEGJPEG



Crédits et mentions légales | Contact | Plan du site | @2017 OSUG